La Bible du Semeur

Luc 9

L’envoi des Douze

1Jésus réunit les Douze et leur donna le pouvoir et l’autorité de chasser tous les démons et de guérir les maladies. Ensuite il les envoya proclamer le royaume de Dieu et opérer des guérisons. Il leur donna les instructions suivantes: Ne prenez rien pour le voyage: ni bâton, ni sac, ni provisions, ni argent. N’emportez pas de tunique de rechange. Si vous entrez dans une maison, restez-y jusqu’à ce que vous quittiez la localité. Si personne ne veut vous recevoir, quittez la ville en secouant la poussière de vos pieds[a]: cela constituera un témoignage contre eux.

Ainsi les disciples partirent. Ils allaient de village en village. Partout, ils annonçaient la Bonne Nouvelle de l’Evangile et guérissaient les malades.

Hérode est intrigué

Hérode, le gouverneur de la province, apprit tout ce qui se passait. Il était embarrassé. En effet, certains disaient: C’est Jean-Baptiste qui est ressuscité! D’autres disaient: C’est Elie qui a reparu. D’autres encore: C’est un des prophètes d’autrefois qui est revenu à la vie.

Mais Hérode se disait: Jean? Je l’ai moi-même fait décapiter. Mais alors, qui est cet homme dont j’entends dire de si grandes choses?

Et il cherchait à le rencontrer.

Avec cinq pains et deux poissons

10 Les apôtres revinrent et racontèrent à Jésus tout ce qu’ils avaient fait. Il les prit alors avec lui et se retira à l’écart, du côté de la ville de Bethsaïda[b]. 11 Mais les foules s’en aperçurent et le suivirent. Jésus leur fit bon accueil, il leur parla du royaume de Dieu et guérit ceux qui en avaient besoin.

12 Le jour commençait à baisser. Alors les Douze s’approchèrent de lui et lui dirent: Renvoie ces gens pour qu’ils aillent dans les villages et les hameaux des environs, où ils trouveront de quoi se loger et se ravitailler, car nous sommes ici dans un endroit désert.

13 Mais Jésus leur dit: Donnez-leur vous-mêmes à manger!

– Mais, répondirent-ils, nous n’avons pas plus de cinq pains et deux poissons. Ou alors faut-il que nous allions acheter de la nourriture pour tout ce monde?

14 Car il y avait bien là cinq mille hommes.

Jésus dit à ses disciples: Faites-les asseoir par groupes d’une cinquantaine de personnes.

15 C’est ce qu’ils firent, et ils installèrent ainsi tout le monde. 16 Alors Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, il leva les yeux vers le ciel et prononça la prière de bénédiction; puis il les partagea et donna les morceaux à ses disciples pour qu’ils les distribuent à la foule. 17 Tout le monde mangea à satiété. On ramassa les morceaux qui restaient; cela faisait douze paniers.

Qui est vraiment Jésus?

18 Un jour, Jésus priait à l’écart, et ses disciples étaient avec lui. Alors il les interrogea: Que disent les foules à mon sujet? Qui suis-je d’après elles?

19 Ils lui répondirent: Pour les uns, tu es Jean-Baptiste; pour d’autres, Elie; pour d’autres encore, l’un des prophètes d’autrefois qui serait ressuscité.

20 – Et vous, leur demanda-t-il, qui dites-vous que je suis?

Pierre prit la parole et dit: Le Messie, envoyé par Dieu.

21 Jésus leur ordonna formellement de ne le dire à personne.

22 Et il ajouta: Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup et soit rejeté par les responsables du peuple, les chefs des prêtres et les spécialistes de la Loi; il doit être mis à mort et ressusciter le troisième jour.

Comment suivre Jésus

23 Puis, s’adressant à tous, il dit: Si quelqu’un veut me suivre, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive. 24 En effet, celui qui est préoccupé de sauver sa vie, la perdra; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi la sauvera. 25 Si un homme parvient à posséder le monde entier, à quoi cela lui sert-il s’il se perd ou se détruit lui-même? 26 Si quelqu’un a honte de moi et de mes paroles, le Fils de l’homme, à son tour, aura honte de lui quand il viendra dans sa gloire, dans celle du Père et des saints anges. 27 Je vous l’assure, quelques-uns de ceux qui sont ici présents ne mourront pas avant d’avoir vu le règne de Dieu.

La révélation du royaume

28 Environ huit jours après cet entretien, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques et monta sur une montagne pour aller prier.

29 Pendant qu’il priait, son visage changea d’aspect et ses vêtements devinrent d’une blancheur éblouissante. 30 Deux hommes s’entretenaient avec lui: Moïse et Elie[c] 31 qui resplendissaient de gloire. Ils parlaient de la manière dont Jésus allait achever sa mission[d] en mourant à Jérusalem.

32 Pierre et ses compagnons étaient profondément endormis, mais quand ils s’éveillèrent[e], ils virent la gloire de Jésus et les deux hommes qui étaient avec lui.

33 Au moment où ces hommes se séparaient de Jésus, Pierre lui dit: Maître, il est bon que nous soyons ici. Nous allons dresser trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Elie.

En fait, il ne savait pas ce qu’il disait. 34 Pendant qu’il parlait encore, une nuée se forma et les enveloppa, et les disciples furent saisis de crainte lorsqu’ils entrèrent dans la nuée.

35 Une voix sortit de la nuée, qui disait: Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi. Ecoutez-le!

36 Quand cette voix eut retenti, ils ne trouvèrent plus que Jésus. Quant à eux, à cette époque, ils gardèrent le silence sur cet événement et ne racontèrent à personne ce qu’ils avaient vu.

La guérison d’un enfant habité par un démon

37 Le lendemain, comme ils descendaient de la montagne, une grande foule vint à la rencontre de Jésus. 38 Du milieu de cette foule, un homme s’écria: Maître, je t’en supplie: regarde mon fils! C’est mon enfant unique. 39 Un esprit s’empare de lui, le fait crier tout à coup, l’agite convulsivement et le fait baver; et il ne le quitte que difficilement, en le laissant tout meurtri. 40 J’ai prié tes disciples de le chasser, mais ils n’y ont pas réussi.

41 Jésus s’exclama alors: Gens incrédules et infidèles à Dieu! Jusqu’à quand devrai-je encore rester avec vous et vous supporter?

Puis, s’adressant à l’homme: Amène ton fils ici!

42 Pendant que l’enfant s’approchait, le démon le jeta par terre et l’agita de convulsions. Jésus commanda avec sévérité à l’esprit mauvais de sortir, il guérit le jeune garçon et le rendit à son père. 43 Tous furent bouleversés devant la grandeur de Dieu.

L’annonce de la mort de Jésus

Alors que chacun s’émerveillait encore de tout ce que Jésus faisait, il dit à ses disciples: 44 Retenez bien ce que je vais vous dire maintenant: le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes.

45 Mais les disciples ne comprenaient pas cette parole. Son sens leur était caché pour qu’ils ne la saisissent pas. Et ils avaient peur de demander des explications à Jésus.

L’accueil des «petits»

46 Il s’éleva entre eux une discussion: il s’agissait de savoir lequel était le plus grand parmi eux. 47 Jésus, qui connaissait les pensées qu’ils avaient dans leur cœur, prit un petit enfant par la main, le plaça à côté de lui 48 et leur dit: Celui qui accueille cet enfant en mon nom m’accueille moi-même, et celui qui m’accueille, accueille aussi celui qui m’a envoyé. Car celui qui est le plus petit parmi vous, c’est celui-là qui est grand.

(Mc 9.38-40)

49 Jean prit la parole et dit: Maître, nous avons vu quelqu’un qui chassait les démons en ton nom, et nous lui avons dit de ne plus le faire, parce qu’il ne te suit pas avec nous.

50 – Ne l’en empêchez pas, lui répondit Jésus, car celui qui n’est pas contre vous est pour vous.

Jésus se dirige vers Jérusalem

L’opposition en Samarie

51 Lorsque le temps approcha où Jésus devait être enlevé de ce monde, il décida de manière résolue de se rendre à Jérusalem. 52 Il envoya devant lui des messagers. En cours de route, ils entrèrent dans un village de la Samarie pour lui préparer un logement. 53 Mais les Samaritains[f] lui refusèrent l’hospitalité, parce qu’il se rendait à Jérusalem. 54 En voyant cela, ses disciples Jacques et Jean s’écrièrent: Seigneur, veux-tu que nous commandions à la foudre de tomber du ciel sur ces gens-là, pour les réduire en cendres[g]?

55 Mais Jésus, se tournant vers eux, les reprit sévèrement: [– Vous ne savez pas quel esprit vous inspire de telles pensées! 56 Le Fils de l’homme n’est pas venu pour faire mourir les hommes, mais pour les sauver[h].]

Ils se rendirent alors à un autre village.

L’engagement total du disciple

57 Pendant qu’ils étaient en chemin, un homme vint dire à Jésus: Je te suivrai partout où tu iras.

58 Jésus lui répondit: Les renards ont des tanières et les oiseaux du ciel ont des nids; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer sa tête.

59 Jésus dit à un autre: Suis-moi!

Mais cet homme lui dit: Seigneur[i], permets que j’aille d’abord enterrer mon père.

60 Jésus lui répondit: Laisse à ceux qui sont morts le soin d’enterrer leurs morts. Quant à toi, va proclamer le royaume de Dieu!

61 Un autre encore lui dit: Je te suivrai, Seigneur, mais permets-moi d’abord de faire mes adieux à ma famille.

62 Jésus lui répondit: Celui qui regarde derrière lui au moment où il se met à labourer avec sa charrue n’est pas prêt pour le royaume de Dieu.

Notas al pie

  1. 9.5 Secouer la poussière des pieds était un geste symbolique signifiant qu’on ne voulait plus avoir affaire avec les gens chez lesquels on avait séjourné.
  2. 9.10 Localité de la rive nord du lac de Galilée.
  3. 9.30 Moïse a donné la Loi au peuple. Elie était considéré comme le prophète par excellence. Ces deux hommes représentent toute l’ancienne alliance.
  4. 9.31 Le grec parle du prochain exode de Jésus qui allait s’accomplir à Jérusalem.
  5. 9.32 Autre traduction: ils étaient accablés de sommeil mais se tinrent éveillés.
  6. 9.53 Les Samaritains, qui étaient ennemis des Juifs depuis des siècles, ne voulaient pas que les pèlerins de Galilée qui se rendaient à Jérusalem traversent leur territoire.
  7. 9.54 Après pour les réduire en cendres, certains manuscrits ajoutent: comme le fit Elie.
  8. 9.56 Les mots: Vous ne savez pas … mais pour les sauver sont absents de certains manuscrits.
  9. 9.59 Ce terme est absent de nombreux manuscrits.

O Livro

Lucas 9

Jesus envia os doze

11/2 Certo dia, Jesus reuniu os seus doze apóstolos e deu­lhes autoridade sobre os demónios, poder para os expulsar, e para curar as enfermidades. Em seguida, enviou­os para falar a toda a gente na vinda do reino de Deus e para curar os doentes. 3/5 “Não levem convosco nem sequer um bordão”, recomendou­lhes, “nem saco, nem provisões, nem dinheiro, nem mesmo roupa para mudar. Hospedem­se apenas numa casa em cada localidade. Se o povo de qualquer povoação não vos quiser ouvir quando lá entrarem, venham­se embora e declarem a severidade de Deus contra ela, limpando os sapatos do pó daquela terra, ao saírem.”

Começaram então essa digressão pelas povoações, pregando as boas novas e curando os doentes.

7/8 Quando soube dos milagres de Jesus, o governador Herodes ficou preocupado, pois já havia quem dissesse: “É João Baptista que tornou à vida”, e outros: “É Elias ou outro antigo profeta que se levantou de entre os mortos”. Estes boatos corriam por todo o país.

“Se degolei João”, disse Herodes, “quem será este homem de quem me contam tais histórias?” E procurava ver Jesus.

Jesus alimenta cinco mil homens

10/11 Quando os apóstolos voltaram para contar a Jesus o que tinham feito, este saiu com eles para um sítio isolado, para os lados da povoação de Betsaida. O povo, porém, descobriu para onde se dirigia e seguiu­o. Ele acolheu­os, ensinando­os acerca do reino de Deus e curando os doentes.

12 No fim da tarde, os doze discípulos vieram recomendar­lhe que mandasse o povo retirar­se para as aldeias e quintas dos arredores a fim da arranjarem abrigo para a noite e comida, porque aquele era um lugar deserto.

13 Mas Jesus respondeu: “Dêem­lhe vocês comida”.

“Como, se temos apenas cinco pães e dois peixes ao todo?”, protestaram. “Onde é que iríamos agora buscar alimento suficiente para toda esta multidão?”, 14 pois havia ali uns cinco mil homens.

“Digam­lhes que se sentem no chão em grupos de cerca de cinquenta cada”, mandou Jesus. 15/17 E assim fizeram. Tomando os cinco pães e os dois peixes, Jesus ergueu o olhar para o céu e deu graças. Depois, partiu­os em pedaços para que os discípulos os oferecessem à multidão. E toda a gente comeu até se fartar, recolhendo­se depois de tudo doze cestos cheios de sobras!

Pedro confessa que Jesus é o Messias

18 Um dia, estando sozinho a orar e encontrando­se os discípulos ali perto, Jesus aproximou­se e perguntou­lhes: “Quem diz o povo que eu sou?”

19 Responderam­lhe: “João Baptista, ou talvez Elias, ou outro dos antigos profetas que se terá levantado de entre os mortos.”

20 “E vocês, quem pensam que eu sou?” E Pedro respondeu:

“Tu és o Messias, o Cristo de Deus!”

21/22 Jesus deu­lhes ordens rigorosas para não falarem nisso a ninguém. “Esperam­me grandes sofrimentos, a mim o Filho do Homem; serei rejeitado pelos anciãos do povo, os principais dos sacerdotes e os mestres da lei, e serei morto. Mas três dias depois tornarei a viver!”

23 E então disse à multidão: “Aquele que me quiser seguir deve esquecer­se a si próprio, carregar com a sua cruz em cada dia, e acompanhar­me de perto! 24 Quem quiser abandonar os seus próprios propósitos por minha causa, ganhará uma verdadeira vida; mas quem teimar em viver conforme os seus próprios desejos acabará por perdê­la. 25 E que proveito há em ganhar mesmo que seja o mundo inteiro se isso significa perder­se a si mesmo? 26 Quando eu, o Filho do Homem, vier na minha glória e na do Pai e dos santos anjos, afastar­me­ei de todos os que agora se envergonham de mim e das minhas palavras. 27 Porém, a verdade é que alguns dos que aqui se encontram não morrerão senão depois de verem o reino de Deus!”

Jesus transfigura­se

28/31 Oito dias depois, levou consigo Pedro, Tiago e João e subiu a um monte para orar. Enquanto orava, o seu rosto começou a brilhar, e o vestuário ficou de uma brancura resplandecente de luz. Viram­se então dois homens, Moisés e Elias, que começaram a conversar com ele! O aspecto deles era glorioso, e falavam da sua morte, que iria ocorrer em Jerusalém.

32/33 Pedro e os outros, de tão cheios de sono que estavam, adormeceram. Ao acordarem, viram Jesus rodeado de resplendor e glória, e os dois homens com ele. Quando Moisés e Elias se iam retirar, Pedro, não sabendo o que dizer, falou assim: “Mestre, que bom é estarmos aqui! Vamos construir três abrigos, um para ti, um para Moisés e outro para Elias!”

34 Mas no momento em que dizia isto, uma nuvem formou­se por cima deles e encheram­se de terror quando a nuvem os envolveu. 35 Uma voz saída da nuvem disse: “Este é o meu Filho, a quem escolhi; ouçam­no.” 36 Quando a voz se calou, Jesus estava de novo sozinho com os discípulos, que só mais tarde contaram o que tinham visto.

A cura do rapaz com um espírito mau

37/38 No outro dia, quando desceram do monte, veio ao seu encontro uma grande multidão, e um homem gritou­lhe: 38/40 “Mestre, este menino que aqui está é o meu único filho. E há um demónio que toma conta dele e o faz gritar, abanando­o todo, com violência, a ponto de espumar pela boca. Esse demónio fá­lo ferir­se constantemente, e não o deixa em paz. Já roguei aos teus discípulos que o expulsassem, mas não foram capazes.”

41 “Ó gente teimosa e sem fé!”, disse Jesus. “Até quando terei de vos suportar?” E para o homem: “Traz cá o teu filho.” 42 Quando a criança se aproximava, o demónio atirou­a por terra numa violenta agitação. Mas Jesus, ordenando­lhe que saísse, curou o menino e entregou­o ao pai. 43 O espanto apoderou­se do povo ao ver esta manifestação do poder de Deus.

Entretanto, enquanto se admiravam das coisas maravilhosas que ele fazia, Jesus disse aos discípulos: 44/45 “Ouçam­me e lembrem­se do que vos vou dizer. Eu, o Filho do Homem, vou ser traído.” Os discípulos, porém, não percebiam aquilo a que se referia, porque tinham a mente fechada e receavam fazer­lhe perguntas.

Quem será o maior?

46/47 Surgiu, então, entre eles uma discussão sobre qual dos discípulos seria o maior. Jesus, contudo, conhecendo­lhes os pensamentos, colocou uma criancinha ao seu lado e disse­lhes:

48 “Todo aquele que acolher uma criancinha como esta é como me acolhesse a mim. E quem me receber, recebe também Deus que me enviou. O mais insignificante de entre vocês, esse é o maior.”

49 João foi ter com ele e disse­lhe: “Mestre, vimos alguém que se servia do teu nome para expulsar demónios e dissemos­lhe que não fizesse isso. Ao fim e ao cabo, não pertence ao nosso grupo.”

50 Mas Jesus disse­lhe: “Não deviam ter feito isso, porque quem não está contra nós põe­se do nosso lado.”

Oposição de Samaria

51 À medida que se aproximava o momento de regressar ao céu, Jesus mostrava­se decidido a ir a Jerusalém. 52 Um dia, enviou mensageiros à sua frente a fim de reservar hospedagem numa localidade samaritana. 53 Todavia, aí mandaram­nos embora. O povo do lugar não quis nada com eles porque viram que se dirigiam para Jerusalém. 54 Quando veio a notícia do que tinha acontecido, Tiago e João perguntaram a Jesus: “Mestre, devíamos pedir que caia fogo do céu para os queimar?” 55/56 Mas Jesus voltou­se e repreendeu­o, e assim prosseguiram até chegarem a outra terra.

O custo de seguir Jesus

57 Quando iam a passar, alguém disse a Jesus: “Seguir­te­ei sempre aonde quer que fores.”

58 Mas Jesus respondeu: “Olha que eu nem sequer tenho onde pousar a cabeça! As raposas têm as suas tocas, e os pássaros os seus ninhos, mas eu, o Filho do Homem, não tenho nenhum lar terreno.”

59 Ele disse a outro homem: “Segue­me.” Este aceitou, mas na condição de esperar até que o pai morresse primeiro.

60 Jesus respondeu: “Aqueles que são espiritualmente mortos que se preocupem com coisas dessas. Tu deves ir anunciar o reino de Deus.”

61 Ainda outro disse: “Sim, Senhor, irei, mas deixa­me primeiro despedir­me da família.”

62 “Todo aquele que lança mão do arado e depois olha para trás não está pronto para o reino de Deus.”