La Bible du Semeur

Joël 1

Fléau de sauterelles

1Parole que l’Eternel a adressée à Joël, fils de Petouël.

Sur la désolation du pays

Ecoutez ceci, vous, responsables du peuple[a],
vous tous, habitants du pays, prêtez l’oreille.
Est-il, de votre temps,
ou bien du temps de vos ancêtres, survenu rien de tel?
Racontez-le à vos enfants,
qu’eux-mêmes le racontent à leurs propres enfants,
qui, eux, le transmettront à leurs propres enfants.
Ce qu’a laissé le vol de sauterelles,
d’autres sauterelles l’ont dévoré;
ce que les sauterelles ont laissé,
les criquets l’ont mangé;
ce que les criquets ont laissé,
les grillons l’ont mangé[b].
Réveillez-vous, ivrognes, pleurez!
Hurlez, tous les buveurs de vin,
oui, car le vin nouveau est ôté de vos bouches.
Un peuple attaque mon pays,
il est puissant, on ne peut le compter.
Il a des crocs de lion,
il a des dents de lion.
Il a fait de mes vignes une dévastation,
et mes figuiers, il les a mis en pièces,
il a complètement pelé leurs troncs et jonché le sol de débris,
leurs rameaux sont tout blancs.

Lamente-toi, mon peuple, comme une jeune femme qui aurait revêtu le vêtement de deuil
pour pleurer le mari de sa jeunesse.
Quant au temple de l’Eternel, libations et offrandes lui font défaut[c];
les prêtres qui font le service de l’Eternel, sont dans le deuil.
10 Les champs sont ravagés,
la terre est dans le deuil,
car le blé est détruit,
le vin nouveau est dans la honte,
l’huile fraîche a tari.

11 Les laboureurs sont dans la honte,
les cultivateurs des vergers et les vignerons hurlent,
à cause du blé et de l’orge,
car il ne reste rien de la moisson des champs.
12 Les vignes sont honteuses
et les figuiers s’étiolent,
le grenadier et le palmier, ainsi que le pommier,
tous les arbres des champs sont desséchés.
La joie est dans la honte parmi les hommes.

Jeûne et lamentation nationaux

13 Ceignez-vous, vous, les prêtres, d’une toile de sac,
lamentez-vous! Hurlez, vous tous qui officiez devant l’autel!
Venez passer la nuit vêtus d’un habit de toile de sac[d],
vous qui servez mon Dieu,
parce qu’il n’y a plus d’offrandes, ni de libations qui arrivent dans le temple de votre Dieu.
14 Publiez donc un jeûne, et convoquez une réunion cultuelle,
rassemblez les responsables du peuple avec tous les habitants du pays
au temple de l’Eternel, de votre Dieu.
Suppliez l’Eternel!

La sécheresse

15 Hélas, quel jour!
Le jour de l’Eternel[e] approche!
Comme un fléau dévastateur déchaîné par le Tout-Puissant, il va venir.
16 Car ne nous a-t-on pas ôté la nourriture sous nos yeux?
Et du temple de notre Dieu
n’a-t-on pas retiré la joie et l’allégresse?
17 Les graines répandues pourrissent sous les mottes,
les greniers sont en ruine,
les silos démolis,
car le blé fait défaut[f].
18 Ecoutez le bétail, comme il gémit!
Les troupeaux de bovins ne savent où aller[g],
car ils ne trouvent plus de pâturages
et les troupeaux de moutons et de chèvres sont atteints eux aussi.

19 C’est vers toi, Eternel, que je pousse des cris.
Oui, car le feu dévore les pâturages de la steppe,
et la flamme consume tous les arbres des champs.
20 Et même les bêtes sauvages vers toi se tournent,
car les cours d’eau se sont taris[h],
le feu dévore les pâturages de la steppe.

Notas al pie

  1. 1.2 Ou: vieillards (v. 14; 2.16; 3.1 où le mot reparaît avec l’un ou l’autre sens).
  2. 1.4 Dans ce verset, l’hébreu semble employer quatre mots synonymes qui désignent la sauterelle. D’autres pensent à quatre sortes de sauterelles ou d’insectes, ou à quatre stades du développement du même animal, de la larve à l’insecte adulte.
  3. 1.9 Sur les libations, voir Ex 30.9; Lv 23.18; Nb 15.1-16. Comme tous les produits du sol ont été détruits, on ne peut plus faire d’offrande au Temple.
  4. 1.13 Marque de deuil.
  5. 1.15 Voir Es 13.6-9; Ez 30.2-3; Am 5.18; Ab 15; So 1.7.
  6. 1.17 Ce verset contient plusieurs termes que l’on ne rencontre qu’ici et dont le sens n’est pas connu. La traduction de ce verset est donc incertaine.
  7. 1.18 Autre traduction: sont consternés.
  8. 1.20 Réminiscence du Ps 42.2.

The Message

Joel 1

Get in Touch with Reality—and Weep!

11-3 God’s Message to Joel son of Pethuel:

Attention, elder statesmen! Listen closely,
    everyone, whoever and wherever you are!
Have you ever heard of anything like this?
    Has anything like this ever happened before—ever?
Make sure you tell your children,
    and your children tell their children,
And their children their children.
    Don’t let this message die out.

What the chewing locust left,
    the gobbling locust ate;
What the gobbling locust left,
    the munching locust ate;
What the munching locust left,
    the chomping locust ate.

5-7 Sober up, you drunks!
    Get in touch with reality—and weep!
Your supply of booze is cut off.
    You’re on the wagon, like it or not.
My country’s being invaded
    by an army invincible, past numbering,
Teeth like those of a lion,
    fangs like those of a tiger.
It has ruined my vineyards,
    stripped my orchards,
And clear-cut the country.
    The landscape’s a moonscape.

8-10 Weep like a young virgin dressed in black,
    mourning the loss of her fiancé.
Without grain and grapes,
    worship has been brought to a standstill
    in the Sanctuary of God.
The priests are at a loss.
    God’s ministers don’t know what to do.
The fields are sterile.
    The very ground grieves.
The wheat fields are lifeless,
    vineyards dried up, olive oil gone.

11-12 Dirt farmers, despair!
    Grape growers, wring your hands!
Lament the loss of wheat and barley.
    All crops have failed.
Vineyards dried up,
    fig trees withered,
Pomegranates, date palms, and apple trees—
    deadwood everywhere!
And joy is dried up and withered
    in the hearts of the people.

Nothing’s Going On in the Place of Worship

13-14 And also you priests,
    put on your robes and join the outcry.
You who lead people in worship,
    lead them in lament.
Spend the night dressed in gunnysacks,
    you servants of my God.
Nothing’s going on in the place of worship,
    no offerings, no prayers—nothing.
Declare a holy fast, call a special meeting,
    get the leaders together,
Round up everyone in the country.
    Get them into God’s Sanctuary for serious prayer to God.

15-18 What a day! Doomsday!
    God’s Judgment Day has come.
The Strong God has arrived.
    This is serious business!
Food is just a memory at our tables,
    as are joy and singing from God’s Sanctuary.
The seeds in the field are dead,
    barns deserted,
Grain silos abandoned.
    Who needs them? The crops have failed!
The farm animals groan—oh, how they groan!
    The cattle mill around.
There’s nothing for them to eat.
    Not even the sheep find anything.

19-20 God! I pray, I cry out to you!
    The fields are burning up,
The country is a dust bowl,
    forest and prairie fires rage unchecked.
Wild animals, dying of thirst,
    look to you for a drink.
Springs and streams are dried up.
    The whole country is burning up.