La Bible du Semeur

Ezéchiel 19:1-14

La complainte sur les princes d’Israël

1Et toi, entonne une complainte sur les princes d’Israël, et dis :

2« Ah ! Quelle lionne19.2 La lionne peut représenter la dynastie royale, ou bien Juda (voir Gn 49.9), ou encore Jérusalem. était ta mère,

parmi les lions !

Elle était étendue |au milieu des lionceaux

et elle élevait ses petits.

3La lionne donna la prééminence |à l’un d’entre eux.

Il devint un jeune lion19.3 Le jeune lion représente Yoahaz, emmené en Egypte par le pharaon Néko (v. 4 ; 2 R 23.31-34).

et il apprit |à déchirer sa proie ;

il dévora des hommes.

4Des peuples étrangers |ont entendu parler de lui,

il fut pris dans leur fosse

et on l’emmena en Egypte,

avec des crochets aux narines.

5Quand la lionne se rendit compte

que son attente était déçue

et qu’il n’y avait plus d’espoir,

elle prit un autre de ses lionceaux

et elle en fit un jeune lion19.5 L’autre lionceau représente soit Yehoyakîn soit Sédécias qui furent tous deux déportés à Babylone (v. 9 ; voir 2 R 24.15 ; 25.7)..

6Il se mit à rôder |avec les autres lions,

il devint un jeune lion

et il apprit |à déchirer sa proie ;

il dévora des hommes.

7Il ruina leurs palais19.7 D’après le targoum. Le texte hébreu traditionnel a : il coucha avec ses veuves.

et détruisit leurs villes,

le pays tout entier |et tous ses habitants |furent terrorisés

à son rugissement.

8Cependant les nations |des pays d’alentour

s’opposèrent à lui,

elles tendirent leurs filets sur lui :

il fut pris dans leur fosse.

9Puis on le mit en cage, |des crochets aux narines,

et on le conduisit |au roi de Babylone,

et on l’emprisonna |dans une forteresse

pour qu’on n’entende plus |tous ses rugissements

sur les monts d’Israël.

La complainte de la vigne

10Ta mère ressemblait |à une vigne19.10 Le texte hébreu traditionnel a : était comme une vigne dans ton sang, peut-être « dans sa sève ». Deux manuscrits hébreux ont : était comme une vigne de ton vignoble. Pour l’image de la vigne, voir 15.2 et note.

plantée au bord de l’eau.

Elle donnait du fruit |et poussait du feuillage,

grâce à l’eau abondante.

11Il lui poussa des branches |qui étaient vigoureuses

et devinrent des sceptres |de souverains.

Sa taille s’éleva |entre l’épais feuillage,

elle frappait la vue |par sa grandeur

et ses nombreux sarments.

12Mais elle a été arrachée |avec fureur,

on l’a jetée par terre.

Le vent d’orient19.12 vent d’orient : comme en 17.10, Nabuchodonosor et ses armées. |a desséché ses fruits |qui sont tombés,

ses rameaux vigoureux |se sont flétris,

le feu les a brûlés.

13La voici maintenant |transplantée au désert

dans une terre aride, |sur un sol desséché.

14Un feu a jailli de ses branches,

a dévoré ses sarments et ses fruits.

Il ne lui reste plus |de rameaux vigoureux :

plus de sceptre royal,

c’est là une complainte, |à chanter comme telle. »