La Bible du Semeur

Esther 8

Le nouvel édit

1Ce même jour, l’empereur Xerxès fit don à l’impératrice Esther de tous les biens de Haman[a], le persécuteur des Juifs, et Mardochée fut introduit en présence de l’empereur, car Esther avait révélé quel était son lien de parenté avec elle. Alors l’empereur retira de son doigt l’anneau qu’il avait repris à Haman[b] et il le donna à Mardochée. Esther le chargea de gérer les biens de Haman. Puis Esther parla de nouveau à l’empereur. Elle se jeta à ses pieds, et le supplia en pleurant de réduire à néant le mal organisé par Haman d’Agag, et les projets qu’il avait formés contre les Juifs. L’empereur tendit le sceptre d’or à Esther. Alors elle se releva et se tint debout devant lui.

– Si l’empereur le veut bien, dit-elle, et si vraiment j’ai obtenu sa faveur, si ma demande lui paraît convenable et s’il trouve plaisir en moi, qu’il veuille bien révoquer par écrit les lettres conçues par Haman, fils d’Hammedata l’Agaguite, et qu’il avait rédigées dans le but de faire périr les Juifs qui vivent dans toutes les provinces de l’empire. En effet, comment pourrais-je supporter de voir le malheur s’abattre sur mon peuple? Oui, comment pourrais-je supporter la vue de la disparition de ma race?

L’empereur Xerxès répondit à l’impératrice Esther et au Juif Mardochée: En ce qui me concerne, j’ai déjà donné à Esther les biens de Haman, et lui, je l’ai fait pendre à la potence parce qu’il voulait porter la main sur les Juifs. Vous, maintenant, rédigez des lettres concernant les Juifs, comme vous le jugerez bon. Ecrivez-les au nom de l’empereur et cachetez-les avec le sceau impérial. En effet, un document rédigé au nom de l’empereur et cacheté avec son sceau est irrévocable[c].

On convoqua les secrétaires impériaux sur-le-champ, le vingt-troisième jour du troisième mois, c’est-à-dire du mois de Sivân. On écrivit aux Juifs, aux satrapes, aux gouverneurs et aux ministres des cent vingt-sept provinces qui s’étendaient de l’Inde à l’Ethiopie, tout ce qu’ordonna Mardochée. On rédigea les lettres avec l’écriture de chaque province et selon la langue de chaque peuple. De même, on écrivit aux Juifs avec leur écriture et dans leur langue. 10 Les lettres furent écrites au nom de l’empereur Xerxès et cachetées avec son sceau, et on les expédia par des courriers montés sur des pur-sang sélectionnés de l’administration impériale[d].

11 Par cet édit, l’empereur autorisait les Juifs de chaque ville à se regrouper pour défendre leur vie, à massacrer, tuer et exterminer toute bande armée d’un peuple ou d’une province qui les attaquerait, y compris leurs enfants et leurs femmes, et à piller les biens de ces gens. 12 Cette autorisation était valable pour un jour, le treizième jour du douzième mois qui est le mois d’Adar, dans toutes les provinces de l’empereur Xerxès[e]. 13 Une copie du texte de la lettre devait être promulguée comme ayant force de loi dans chaque province, et portée à la connaissance de toute sa population, afin que les Juifs se tiennent prêts à se faire justice de leurs ennemis ce jour-là.

14 Les courriers montés sur les pur-sang de l’administration impériale partirent à bride abattue, par ordre de l’empereur, tandis que l’édit était immédiatement publié dans la citadelle de Suse. 15 Mardochée sortit de chez l’empereur revêtu d’un habit impérial violet et blanc, et portant une grande couronne d’or et un manteau de byssus et de pourpre. Toute la ville de Suse retentissait de cris de joie et se réjouissait. 16 Pour les Juifs, ce fut un jour lumineux, un jour de bonheur, de joie et de gloire. 17 En chaque province, en chaque ville, et en tout lieu où parvenaient l’ordonnance et l’édit de l’empereur, ce fut pour les Juifs le bonheur et la joie, ainsi qu’une occasion de festin et de fête. Un grand nombre de gens du pays se firent Juifs, tant les Juifs leur inspiraient de crainte.

Notas al pie

  1. 8.1 Selon la coutume du temps, les biens d’un condamné à mort étaient confisqués par l’empereur.
  2. 8.2 Voir 3.10 et note.
  3. 8.8 Dans l’administration perse, un décret enregistré en bonne et due forme était irrévocable (1.19; voir Dn 6.9), mais l’empereur pouvait promulguer un nouveau décret opposé au premier, autorisant les Juifs à se défendre s’ils étaient attaqués.
  4. 8.10 Sens le plus probable d’un terme inconnu (de même au v. 14).
  5. 8.12 C’est-à-dire à la date prévue par Haman pour le massacre des Juifs (3.13): 7 mars 473 av. J.-C.

New Living Translation

Esther 8

A Decree to Help the Jews

1On that same day King Xerxes gave the property of Haman, the enemy of the Jews, to Queen Esther. Then Mordecai was brought before the king, for Esther had told the king how they were related. The king took off his signet ring—which he had taken back from Haman—and gave it to Mordecai. And Esther appointed Mordecai to be in charge of Haman’s property.

Then Esther went again before the king, falling down at his feet and begging him with tears to stop the evil plot devised by Haman the Agagite against the Jews. Again the king held out the gold scepter to Esther. So she rose and stood before him.

Esther said, “If it please the king, and if I have found favor with him, and if he thinks it is right, and if I am pleasing to him, let there be a decree that reverses the orders of Haman son of Hammedatha the Agagite, who ordered that Jews throughout all the king’s provinces should be destroyed. For how can I endure to see my people and my family slaughtered and destroyed?”

Then King Xerxes said to Queen Esther and Mordecai the Jew, “I have given Esther the property of Haman, and he has been impaled on a pole because he tried to destroy the Jews. Now go ahead and send a message to the Jews in the king’s name, telling them whatever you want, and seal it with the king’s signet ring. But remember that whatever has already been written in the king’s name and sealed with his signet ring can never be revoked.”

So on June 25[a] the king’s secretaries were summoned, and a decree was written exactly as Mordecai dictated. It was sent to the Jews and to the highest officers, the governors, and the nobles of all the 127 provinces stretching from India to Ethiopia.[b] The decree was written in the scripts and languages of all the peoples of the empire, including that of the Jews. 10 The decree was written in the name of King Xerxes and sealed with the king’s signet ring. Mordecai sent the dispatches by swift messengers, who rode fast horses especially bred for the king’s service.

11 The king’s decree gave the Jews in every city authority to unite to defend their lives. They were allowed to kill, slaughter, and annihilate anyone of any nationality or province who might attack them or their children and wives, and to take the property of their enemies. 12 The day chosen for this event throughout all the provinces of King Xerxes was March 7 of the next year.[c]

13 A copy of this decree was to be issued as law in every province and proclaimed to all peoples, so that the Jews would be ready to take revenge on their enemies on the appointed day. 14 So urged on by the king’s command, the messengers rode out swiftly on fast horses bred for the king’s service. The same decree was also proclaimed in the fortress of Susa.

15 Then Mordecai left the king’s presence, wearing the royal robe of blue and white, the great crown of gold, and an outer cloak of fine linen and purple. And the people of Susa celebrated the new decree. 16 The Jews were filled with joy and gladness and were honored everywhere. 17 In every province and city, wherever the king’s decree arrived, the Jews rejoiced and had a great celebration and declared a public festival and holiday. And many of the people of the land became Jews themselves, for they feared what the Jews might do to them.

Notas al pie

  1. 8:9a Hebrew on the twenty-third day of the third month, the month of Sivan, of the ancient Hebrew lunar calendar. This day was June 25, 474 B.c.; also see note on 2:16.
  2. 8:9b Hebrew to Cush.
  3. 8:12 Hebrew the thirteenth day of the twelfth month, the month of Adar, of the ancient Hebrew lunar calendar. The date selected was March 7, 473 B.c.; also see note on 2:16.