La Bible du Semeur

Ecclésiaste 11

Entreprendre et agir tant qu’il fait jour

1Lance ton pain à la surface de l’eau car, avec le temps, tu le retrouveras.

Répartis ton bien en sept ou huit parts[a], car tu ne sais pas quel malheur peut arriver sur la terre.

Quand les nuages sont pleins, il va pleuvoir à verse sur la terre, et l’arbre reste à l’endroit où il est tombé, que ce soit vers le sud ou vers le nord.

Celui qui prête trop attention au vent ne sèmera jamais et celui qui observe toujours les nuages ne moissonnera pas.

Tu ignores quel est le chemin du vent, et tu ne sais pas comment se forment les os de l’embryon dans le sein de sa mère; de même, tu ne connais pas l’œuvre du Dieu qui fait toutes choses.

Dès le matin, répands ta semence et, jusqu’au soir, ne t’accorde pas de repos, car tu ne sais pas de l’une ou l’autre activité, laquelle réussira, ou si les deux s’avéreront aussi bonnes l’une que l’autre.

Jouir de la vie

Agréable est la lumière, et il fait bon de voir le soleil. C’est pourquoi, si quelqu’un vit de nombreuses années, qu’il les passe toutes dans la joie, mais qu’il n’oublie pas que les jours sombres seront nombreux et que tout ce qui est à venir est dérisoire.

La perspective de la vieillesse

Jeune homme, réjouis-toi au cours de tes jeunes années,
et que ton cœur se fasse du bien pendant ta jeunesse;
marche sur les chemins où tu voudras aller et va vers ce que tu désires,
en sachant que pour tout cela Dieu te fera venir en jugement.
10 Bannis le chagrin de ton cœur,
garde-toi de ce qui te causerait de la souffrance,
car la jeunesse, le printemps de la vie sont dérisoires.

Notas al pie

  1. 11.2 Autre traduction: Partage ton bien avec sept ou huit autres personnes.

Nueva Versión Internacional (Castilian)

Eclesiastés 11

1Lanza tu pan sobre el agua;
    después de algún tiempo volverás a encontrarlo.

Comparte lo que tienes entre siete,
    y aun entre ocho,
pues no sabes qué calamidad
    pueda venir sobre la tierra.

Cuando las nubes están cargadas,
    derraman su lluvia sobre la tierra.

Si el árbol cae hacia el sur,
    o cae hacia el norte,
    donde cae allí se queda.

Quien vigila al viento no siembra;
    quien contempla las nubes no cosecha.

Así como no sabes por dónde va el viento ni cómo se forma el niño en el vientre de la madre, tampoco entiendes la obra de Dios, creador de todas las cosas.

Siembra tu semilla por la mañana, y no te des reposo por la tarde, pues nunca sabes cuál siembra saldrá mejor, si esta o aquella, o si ambas serán igual de buenas.

Grata es la luz, y qué bueno que los ojos disfruten del sol. Mas si el hombre vive muchos años, y todos ellos los disfruta, debe recordar que los días tenebrosos serán muchos y que lo venidero será un absurdo.

Acuérdate de tu creador

Alégrate, joven, en tu juventud; deja que tu corazón disfrute de la adolescencia. Sigue los impulsos de tu corazón y responde al estímulo de tus ojos, pero ten en cuenta que Dios te juzgará por todo esto. 10 Aleja de tu corazón el enojo, y echa fuera de tu ser la maldad, porque confiar en la juventud y en la flor de la vida es un absurdo.