La Bible du Semeur

Daniel 6

L’histoire mondiale et sa fin

1Et Darius le Mède, âgé d’environ soixante-deux ans, accéda au pouvoir royal[a].

Daniel dans la fosse aux lions

La jalousie des satrapes

Darius jugea bon de nommer cent vingt satrapes pour gouverner tout le royaume. Il plaça au-dessus d’eux trois ministres auxquels ces satrapes devaient rendre compte pour que les intérêts du roi soient préservés. Daniel était l’un de ces trois. Or, il se montrait plus capable que les deux autres ministres et tous les satrapes[b], parce qu’il y avait en lui un esprit extraordinaire. C’est pourquoi le roi songeait à le mettre à la tête de tout le royaume.

Alors les autres ministres et les satrapes se mirent à chercher un motif d’accusation contre lui dans sa manière d’administrer les affaires de l’empire, mais ils ne purent découvrir aucun motif d’accusation, ni aucune faute, car il était fidèle, de sorte qu’on ne pouvait trouver en lui ni négligence ni faute.

Ces hommes-là conclurent donc: Nous ne trouverons aucun motif d’accusation contre ce Daniel, à moins que ce soit en relation avec la Loi de son Dieu.

Alors ces ministres et ces satrapes se précipitèrent chez le roi et lui parlèrent ainsi: Que le roi Darius vive éternellement! Tous les ministres du royaume, les préfets et les satrapes, les conseillers et les gouverneurs réunis en conseil, ont décidé qu’il fallait publier un édit royal pour mettre en vigueur une interdiction stricte. Selon cet édit, quiconque, pendant les trente jours qui suivent, adressera une prière à quelque dieu ou quelque homme que ce soit, si ce n’est à toi, Majesté, sera jeté dans la fosse aux lions. Maintenant, Majesté, établis cette interdiction, et signe le décret afin qu’il soit irrévocable, conformément à la loi des Mèdes et des Perses qui est immuable.

10 Là-dessus, le roi Darius signa le décret portant l’interdiction.

11 Quand Daniel apprit que ce décret avait été signé, il entra dans sa maison; les fenêtres de sa chambre haute étant ouvertes en direction de Jérusalem, trois fois par jour, il se mettait à genoux pour prier et louer son Dieu. Il continua à le faire comme auparavant. 12 Alors ces hommes firent irruption chez lui et le surprirent en train d’invoquer et d’implorer son Dieu. 13 Aussitôt, ils se rendirent chez le roi pour lui parler de l’interdiction royale: N’as-tu pas signé un décret d’interdiction, dirent-ils, stipulant que quiconque adressera, dans les trente jours, une prière à quelque dieu ou homme que ce soit si ce n’est à toi, Majesté, serait jeté dans la fosse aux lions?

Le roi répondit: Il en est bien ainsi, conformément à la loi des Mèdes et des Perses qui est immuable.

14 – Eh bien, reprirent-ils devant le roi, Daniel, l’un des déportés de Juda, ne fait aucun cas de toi, Majesté, car il n’a pas respecté l’interdiction que tu as signée. Trois fois par jour, il fait sa prière.

15 Lorsque le roi entendit ces paroles, il fut vivement peiné et il décida de délivrer Daniel. Jusqu’au coucher du soleil, il chercha à le sauver. 16 Mais ces hommes se rendirent ensemble chez le roi et lui dirent: Sache, Majesté, que la loi des Mèdes et des Perses veut que toute interdiction et tout décret promulgués par le roi soient irrévocables.

Dans la fosse aux lions

17 Alors le roi ordonna d’emmener Daniel et de le jeter dans la fosse aux lions. Il s’adressa à Daniel et lui dit: Puisse ton Dieu que tu sers avec tant de persévérance te délivrer lui-même.

18 On apporta une grosse pierre et on la mit devant l’entrée de la fosse. Le roi y apposa son sceau avec son anneau et ceux des hauts dignitaires, afin que rien ne puisse être changé aux dispositions prises à l’égard de Daniel. 19 Après cela, le roi rentra dans son palais. Il passa la nuit sans manger et refusa tout divertissement[c]. Et il ne parvint pas à trouver le sommeil.

20 Dès le point du jour, le roi se leva et se rendit en toute hâte à la fosse aux lions. 21 Comme il s’en approchait, il appela Daniel d’une voix angoissée: Daniel, serviteur du Dieu vivant, cria-t-il, ton Dieu que tu sers avec tant de persévérance a-t-il pu te délivrer des lions?

22 Alors Daniel répondit au roi: O Majesté, vis éternellement! 23 Mon Dieu a envoyé son ange qui a fermé la gueule des lions, de sorte qu’ils ne m’ont fait aucun mal, parce que j’ai été reconnu innocent devant lui – tout comme je n’ai pas commis de faute envers toi, Majesté!

24 Alors le roi éprouva une grande joie et il ordonna de hisser Daniel hors de la fosse. Daniel fut donc remonté de la fosse, et on ne trouva sur lui aucune blessure, parce qu’il avait eu confiance en son Dieu. 25 Là-dessus, le roi ordonna de lui amener ces hommes qui avaient accusé Daniel, et il les fit jeter dans la fosse aux lions, avec leurs enfants et leurs femmes; ils n’avaient pas atteint le sol de la fosse, que déjà les lions s’emparèrent d’eux et leur broyèrent les os.

26 Alors le roi Darius écrivit aux gens de tous les peuples, de toutes les nations et de toutes langues qui habitent la terre entière:

Que votre paix soit grande!

27 Je décrète que, dans toute l’étendue de mon royaume, on tremble de crainte devant le Dieu de Daniel, car

il est le Dieu vivant
qui subsiste éternellement,
son règne ne sera jamais détruit,
sa souveraineté durera à toujours.
28 Il délivre et il sauve,
et il accomplit des prodiges, des signes extraordinaires
dans le ciel et sur terre,
car il a délivré Daniel de la griffe des lions.

29 Daniel prospéra sous le règne de Darius et sous celui de Cyrus le Perse[d].

Notas al pie

  1. 6.1 Darius le Mède (9.1; 11.1): il faut distinguer ce personnage de Darius Ier Hystaspe (522 à 486 av. J.-C.). Il y a de bonnes raisons de l’identifier à Ugbaru, encore nommé «Gubaru» (ou Gobryas), le général qui a pris la ville de Babylone. Il aurait été nommé par Cyrus roi vassal de Babylone. Une autre solution fait de «Darius le Mède» le nom babylonien d’intronisation de Cyrus après sa conquête de la ville en 539 av. J.-C. On peut alors adopter l’autre traduction indiquée en note pour le v. 29 (voir, en 1 Ch 5.26 et note, un même phénomène pour Tiglath-Piléser, roi d’Assyrie).
  2. 6.4 Voir Est 1.1 et note.
  3. 6.19 divertissement : terme de sens incertain. Autres traductions proposées: table, nourriture, parfums, concubines.
  4. 6.29 Autre traduction: sous le règne de Darius – c’est-à-dire de Cyrus le Perse (voir note 6.1).

The Message

Daniel 6

Daniel in the Lions’ Den

11-3 Darius reorganized his kingdom. He appointed one hundred twenty governors to administer all the parts of his realm. Over them were three vice-regents, one of whom was Daniel. The governors reported to the vice-regents, who made sure that everything was in order for the king. But Daniel, brimming with spirit and intelligence, so completely outclassed the other vice-regents and governors that the king decided to put him in charge of the whole kingdom.

4-5 The vice-regents and governors got together to find some old scandal or skeleton in Daniel’s life that they could use against him, but they couldn’t dig up anything. He was totally exemplary and trustworthy. They could find no evidence of negligence or misconduct. So they finally gave up and said, “We’re never going to find anything against this Daniel unless we can cook up something religious.”

6-7 The vice-regents and governors conspired together and then went to the king and said, “King Darius, live forever! We’ve convened your vice-regents, governors, and all your leading officials, and have agreed that the king should issue the following decree:

For the next thirty days no one is to pray to any god or mortal except you, O king. Anyone who disobeys will be thrown into the lions’ den.

“Issue this decree, O king, and make it unconditional, as if written in stone like all the laws of the Medes and the Persians.”

King Darius signed the decree.

10 When Daniel learned that the decree had been signed and posted, he continued to pray just as he had always done. His house had windows in the upstairs that opened toward Jerusalem. Three times a day he knelt there in prayer, thanking and praising his God.

11-12 The conspirators came and found him praying, asking God for help. They went straight to the king and reminded him of the royal decree that he had signed. “Did you not,” they said, “sign a decree forbidding anyone to pray to any god or man except you for the next thirty days? And anyone caught doing it would be thrown into the lions’ den?”

“Absolutely,” said the king. “Written in stone, like all the laws of the Medes and Persians.”

13 Then they said, “Daniel, one of the Jewish exiles, ignores you, O king, and defies your decree. Three times a day he prays.”

14 At this, the king was very upset and tried his best to get Daniel out of the fix he’d put him in. He worked at it the whole day long.

15 But then the conspirators were back: “Remember, O king, it’s the law of the Medes and Persians that the king’s decree can never be changed.”

16 The king caved in and ordered Daniel brought and thrown into the lions’ den. But he said to Daniel, “Your God, to whom you are so loyal, is going to get you out of this.”

17 A stone slab was placed over the opening of the den. The king sealed the cover with his signet ring and the signet rings of all his nobles, fixing Daniel’s fate.

18 The king then went back to his palace. He refused supper. He couldn’t sleep. He spent the night fasting.

19-20 At daybreak the king got up and hurried to the lions’ den. As he approached the den, he called out anxiously, “Daniel, servant of the living God, has your God, whom you serve so loyally, saved you from the lions?”

21-22 “O king, live forever!” said Daniel. “My God sent his angel, who closed the mouths of the lions so that they would not hurt me. I’ve been found innocent before God and also before you, O king. I’ve done nothing to harm you.”

23 When the king heard these words, he was happy. He ordered Daniel taken up out of the den. When he was hauled up, there wasn’t a scratch on him. He had trusted his God.

24 Then the king commanded that the conspirators who had informed on Daniel be thrown into the lions’ den, along with their wives and children. Before they hit the floor, the lions had them in their jaws, tearing them to pieces.

25-27 King Darius published this proclamation to every race, color, and creed on earth:

Peace to you! Abundant peace!
    I decree that Daniel’s God shall be worshiped and feared in all parts of my kingdom.
    He is the living God, world without end. His kingdom never falls.
    His rule continues eternally.
    He is a savior and rescuer.
    He performs astonishing miracles in heaven and on earth.
    He saved Daniel from the power of the lions.

28 From then on, Daniel was treated well during the reign of Darius, and also in the following reign of Cyrus the Persian.