La Bible du Semeur

Cantiques 7:1-14

Le chœur

1« Reviens, reviens, |ô Sulamite7.1 Sulamite : la bien-aimée. Selon certains, ce mot serait une variante du nom Sunamite, c’est-à-dire « femme originaire de Sunem » (Jos 19.18). Abishag la Sunamite était réputée pour sa beauté (1 R 1.3-4). Selon d’autres, ce mot serait une forme féminine du nom de Salomon. !

Reviens, reviens, |que nous puissions te contempler. »

Une danse enivrante

« Pourquoi regardez-vous |la Sulamite

comme on regarde |la danse des deux camps ? »

2« Que tes pas sont gracieux |dans tes sandales, |fille de prince !

Le contour de tes hanches |ressemble à un collier,

œuvre de mains d’artiste.

3Ton nombril est comme une coupe |bien arrondie

où le vin parfumé |ne manque pas.

Ton ventre |est comme une meule de blé

bordée de lis.

4Comme deux faons, |jumeaux d’une gazelle7.4 Voir 4.5.,

paissant parmi les lis, |sont tes deux seins.

5Ton cou est une tour d’ivoire

et tes yeux sont les étangs de Heshbôn7.5 Heshbôn : ancienne capitale du royaume amoréen situé à l’est du Jourdain où Sihôn avait été vaincu par Moïse (Nb 21.26).

près de la porte Populeuse7.5 Littéralement : près de la porte de Bath-Rabbim (= fille d’une multitude), probablement un nom poétique de Heshbôn.,

et ton nez est semblable |à la tour du Liban

postée en sentinelle |en face de Damas7.5 Soit une tour de garde sur la frontière nord du royaume de Salomon, vers la Syrie, soit les monts du Liban..

6Ta tête, sur ton corps, |est comme le Carmel

et tes cheveux |ont des reflets de pourpre.

Un roi est enchaîné |dans leurs ondulations. »

7« Que tu es belle |et que tu es gracieuse,

toi, mon amour |et mes délices.

8Par ta taille élancée |tu es comme un palmier.

Tes seins en sont les grappes.

9Alors j’ai dit : |“Ah, je vais monter au palmier,

j’en saisirai les fruits.”

Que tes seins soient pour moi |des grappes de raisin !

Le parfum de ton souffle |comme celui des pommes,

10et ton palais distille |le vin le plus exquis …  »

« Oui, un bon vin |qui va droit à mon bien-aimé,

et glisse7.10 glisse : sens incertain. sur les lèvres |de ceux qui s’assoupissent7.10 En modifiant légèrement le texte hébreu, on peut lire, avec l’ancienne version grecque : et les dents.. »

Viens donc, mon bien-aimé !

11« Moi, je suis à mon bien-aimé

et c’est moi qu’il désire7.11 Voir 2.16 ; 6.3..

12Viens donc, mon bien-aimé, |sortons dans la campagne.

Nous passerons la nuit |au milieu des hameaux,

13et nous nous lèverons |au matin, de bonne heure,

pour aller dans les vignes,

pour voir si elles sont en fleur |et si leurs bourgeons sont ouverts,

si déjà sont sorties |les fleurs des grenadiers.

Là-bas, je te ferai |le don de mon amour.

14Les mandragores7.14 Fruits auxquels certains attribuent encore aujourd’hui le pouvoir de favoriser la fécondité (voir Gn 30.14-16). |exhalent leur parfum.

Nous avons, à nos portes, |des fruits exquis de toutes sortes,

des nouveaux comme des anciens.

Pour toi, mon bien-aimé, |je les ai réservés.

Het Boek

Hooglied 7:1-13

1Och, prinses, wat loop je sierlijk! De welvingen van je lichaam lijken door een meesterbeeldhouwer ontworpen.

2Je navel lijkt op een sierlijke kelk, waar een heerlijke wijn in hoort. Je buik lijkt op een schoof tarwe, versierd met lelies.

3Je borsten zijn zo mooi als twee jongen van de gazellen.

4Je hals rijst als een ivoren toren op en je ogen lijken op de diepglanzende vijvers van Chesbon die bij de poort Bat-Rabbim liggen. Je neus is zo fraai als de toren van de Libanon die over de stad Damascus uitziet.

5Je hoofd steekt fier omhoog als de berg Karmel en je haar glanst koperrood. De koning kijkt er geboeid naar.

6Wat is de liefde heerlijk! Heerlijker dan alle andere dingen waarnaar men kan verlangen.

7Je slanke lichaam lijkt op een dadelpalm waaraan de borsten als dadeltrossen bloeien.

8Ik zei dat ik die palmboom wilde beklimmen en de trossen ervan plukken wilde. Je borsten lijken op rijpe druiventrossen. De geur van je adem doet mij denken aan de geur van appels.

9Je gehemelte is heerlijker dan de beste wijn…

…laat die wijn naar mijn liefste toevloeien, zodat hij hem slapend kan drinken.

10Ik behoor toe aan mijn liefste, ik verlang naar hem.

11Kom, mijn liefste, laten wij samen het veld ingaan en overnachten in een van de dorpen.

12Of laten wij heel vroeg de wijngaard ingaan en kijken of de wijnstokken al uitlopen, of de knoppen al openspringen en de granaatappelbomen al bloeien. Daar zal ik mij aan je geven.

13Ik ruik de geur van de liefdesappels en overal groeien de heerlijkste vruchten. Mijn liefste, ik heb ze voor jou bewaard.