La Bible du Semeur

Cantique des Cantiques 1

1Le plus beau des chants, composé par Salomon[a].

Célébrons l’amour

«Ah! que ta bouche me couvre de baisers,
car ton amour est plus exaltant que le vin.
Combien suaves sont tes parfums,
ton nom est comparable[b] à une huile odorante qui se répand.
Voilà pourquoi les jeunes filles sont éprises de toi.
Entraîne-moi derrière toi! Courons ensemble!»

«Le roi m’a fait entrer dans ses appartements.»

Le chœur

«Réjouissons-nous, soyons dans l’allégresse à ton sujet!
Célébrons ton amour plus exaltant que le bon vin!
C’est bien avec raison qu’on est épris de toi.»

«O filles de Jérusalem[c], je suis noiraude, et pourtant, je suis belle,
pareille aux tentes de Qédar[d], aux tentures de Salomon.
Ne vous étonnez pas si je suis bien brunie:
le soleil m’a hâlée,
car les fils de ma mère, irrités contre moi,
m’ont fait garder les vignes,
oui, mais ma vigne à moi, je ne l’ai pas gardée.
O toi que mon cœur aime,
dis-moi où tu fais paître ton troupeau de brebis,
où tu le feras reposer à l’heure de midi,
pour que je ne sois pas comme une femme errante[e],
rôdant près des troupeaux que gardent tes compagnons.»

«Si tu ne le sais pas, ô toi, la plus belle des femmes,
va donc suivre les traces du troupeau de brebis,
fais paître tes chevrettes près des huttes des pâtres.»

Avec les yeux de l’amour

«O mon amie, je te trouve pareille
à une jument d’attelage du pharaon[f].
10 Tes joues sont belles entre les perles,
ton cou est beau dans tes colliers;
11 nous te ferons des perles d’or
tout incrustées de points d’argent.»

12 «Jusqu’à ce que le roi parvienne à son enclos[g],
mon nard[h] exhale son parfum.
13 Car mon bien-aimé est pour moi comme un sachet de myrrhe[i],
entre mes seins il passera la nuit.
14 Oui, mon bien-aimé est pour moi un bouquet de henné[j]
des vignes d’Eyn-Guédi[k]

15 «Que tu es belle, ma bien-aimée, que tu es belle!
Tes yeux ressemblent à des colombes.»

16 «Que tu es beau, mon bien-aimé, tu es superbe!
Dans la verdure est notre lit.
17 Les solives de nos maisons, ce sont les cèdres,
et les cyprès sont nos lambris.»

Notas al pie

  1. 1.1 Voir l’introduction. Le roi est encore mentionné en 1.5; 3.7, 9, 11; 8.11-12.
  2. 1.3 Autre traduction: et ta renommée est comparable.
  3. 1.5 Voir v. 3.
  4. 1.5 Qédar : tribu arabe fixée au sud-est d’Edom et habitant sous des tentes (Jr 49.29) faites du poil des chèvres noires de ces régions. Le mot Qédar vient d’une racine hébraïque signifiant: être noir.
  5. 1.7 errante : comme une vagabonde, une coureuse qui cherche l’aventure; ou: une voilée, c’est-à-dire une prostituée (Gn 38.14-15).
  6. 1.9 Voir 1 R 10.29.
  7. 1.12 Autre traduction: pendant que le roi mangeait à sa table.
  8. 1.12 Plante aromatique originaire de l’Inde.
  9. 1.13 La myrrhe était une gomme aromatique extraite du balsamier qui pousse en Arabie, en Ethiopie et aux Indes. Elle était utilisée comme parfum (Est 2.12; Pr 7.17; Ps 45.9; comparer Mt 2.2, 11); elle entrait aussi dans la composition de l’huile sainte (Ex 30.23).
  10. 1.14 Plante aromatique utilisée comme parfum.
  11. 1.14 Oasis alimentée par une source, à l’ouest de la mer Morte, où poussent beaucoup de plantes aromatiques.

King James Version

Song of Solomon 1

1The song of songs, which is Solomon's.

Let him kiss me with the kisses of his mouth: for thy love is better than wine.

Because of the savour of thy good ointments thy name is as ointment poured forth, therefore do the virgins love thee.

Draw me, we will run after thee: the king hath brought me into his chambers: we will be glad and rejoice in thee, we will remember thy love more than wine: the upright love thee.

I am black, but comely, O ye daughters of Jerusalem, as the tents of Kedar, as the curtains of Solomon.

Look not upon me, because I am black, because the sun hath looked upon me: my mother's children were angry with me; they made me the keeper of the vineyards; but mine own vineyard have I not kept.

Tell me, O thou whom my soul loveth, where thou feedest, where thou makest thy flock to rest at noon: for why should I be as one that turneth aside by the flocks of thy companions?

If thou know not, O thou fairest among women, go thy way forth by the footsteps of the flock, and feed thy kids beside the shepherds' tents.

I have compared thee, O my love, to a company of horses in Pharaoh's chariots.

10 Thy cheeks are comely with rows of jewels, thy neck with chains of gold.

11 We will make thee borders of gold with studs of silver.

12 While the king sitteth at his table, my spikenard sendeth forth the smell thereof.

13 A bundle of myrrh is my well-beloved unto me; he shall lie all night betwixt my breasts.

14 My beloved is unto me as a cluster of camphire in the vineyards of Engedi.

15 Behold, thou art fair, my love; behold, thou art fair; thou hast doves' eyes.

16 Behold, thou art fair, my beloved, yea, pleasant: also our bed is green.

17 The beams of our house are cedar, and our rafters of fir.