La Bible du Semeur

Cantique des Cantiques 1

1Le plus beau des chants, composé par Salomon[a].

Célébrons l’amour

« Ah ! que ta bouche |me couvre de baisers,
car ton amour |est plus exaltant que le vin.
Combien suaves |sont tes parfums,
ton nom est comparable[b] |à une huile odorante |qui se répand.
Voilà pourquoi |les jeunes filles |sont éprises de toi.
Entraîne-moi derrière toi ! |Courons ensemble ! »

« Le roi m’a fait entrer |dans ses appartements. »

Le chœur

« Réjouissons-nous, |soyons dans l’allégresse |à ton sujet !
Célébrons ton amour |plus exaltant que le bon vin !
C’est bien avec raison |qu’on est épris de toi. »

« O filles de Jérusalem[c], |je suis noiraude, |et pourtant, je suis belle,
pareille aux tentes de Qédar[d], |aux tentures de Salomon.
Ne vous étonnez pas |si je suis bien brunie :
le soleil m’a hâlée,
car les fils de ma mère, |irrités contre moi,
m’ont fait garder les vignes,
oui, mais ma vigne à moi, |je ne l’ai pas gardée.
O toi que mon cœur aime,
dis-moi où tu fais paître |ton troupeau de brebis,
où tu le feras reposer |à l’heure de midi,
pour que je ne sois pas |comme une femme errante[e],
rôdant près des troupeaux |que gardent tes compagnons. »

« Si tu ne le sais pas, |ô toi, la plus belle des femmes,
va donc suivre les traces |du troupeau de brebis,
fais paître tes chevrettes |près des huttes des pâtres. »

Avec les yeux de l’amour

« O mon amie, |je te trouve pareille
à une jument d’attelage |du pharaon[f].
10 Tes joues sont belles |entre les perles,
ton cou est beau |dans tes colliers ;
11 nous te ferons |des perles d’or
tout incrustées |de points d’argent. »

12 « Jusqu’à ce que le roi |parvienne à son enclos[g],
mon nard[h] exhale son parfum.
13 Car mon bien-aimé est pour moi |comme un sachet de myrrhe[i],
entre mes seins |il passera la nuit.
14 Oui, mon bien-aimé est pour moi |un bouquet de henné[j]
des vignes d’Eyn-Guédi[k]. »

15 « Que tu es belle, |ma bien-aimée, |que tu es belle !
Tes yeux ressemblent |à des colombes. »

16 « Que tu es beau, mon bien-aimé, |tu es superbe !
Dans la verdure est notre lit.
17 Les solives de nos maisons, |ce sont les cèdres,
et les cyprès sont nos lambris. »

Notas al pie

  1. 1.1 Voir l’introduction. Le roi est encore mentionné en 1.5 ; 3.7, 9, 11 ; 8.11-12.
  2. 1.3 Autre traduction : et ta renommée est comparable.
  3. 1.5 Voir v. 3.
  4. 1.5 Qédar : tribu arabe fixée au sud-est d’Edom et habitant sous des tentes (Jr 49.29) faites du poil des chèvres noires de ces régions. Le mot Qédar vient d’une racine hébraïque signifiant : être noir.
  5. 1.7 errante : comme une vagabonde, une coureuse qui cherche l’aventure ; ou : une voilée, c’est-à-dire une prostituée (Gn 38.14-15).
  6. 1.9 Voir 1 R 10.29.
  7. 1.12 Autre traduction : pendant que le roi mangeait à sa table.
  8. 1.12 Plante aromatique originaire de l’Inde.
  9. 1.13 La myrrhe était une gomme aromatique extraite du balsamier qui pousse en Arabie, en Ethiopie et aux Indes. Elle était utilisée comme parfum (Est 2.12 ; Pr 7.17 ; Ps 45.9 ; comparer Mt 2.2, 11) ; elle entrait aussi dans la composition de l’huile sainte (Ex 30.23).
  10. 1.14 Plante aromatique utilisée comme parfum.
  11. 1.14 Oasis alimentée par une source, à l’ouest de la mer Morte, où poussent beaucoup de plantes aromatiques.

Bíbélì Mímọ́ Yorùbá Òde Òn

Orin Solomoni 1

1Orin àwọn orin tí í ṣe orin Solomoni.

Olólùfẹ́

Fi ìfẹnukonu ìfẹ́ kò mí ní ẹnu,
    nítorí ìfẹ́ rẹ dára ju ọtí wáìnì lọ.
Òórùn ìkunra rẹ fanimọ́ra.
    Orúkọ rẹ rí bí ìkunra tí a tú jáde
    abájọ tí àwọn wúńdíá fi fẹ́ ọ.
Fà mí lọ pẹ̀lú rẹ, kí a lọ kíákíá
    ọba ti mú mi wá sínú yàrá rẹ̀.

Ọ̀rẹ́

Àwa yọ̀ inú wa sì dùn sí ọ;
    a gbé ìfẹ́ rẹ ga ju ọtí wáìnì lọ.

Olólùfẹ́

Wọ́n fẹ́ ọ nítòótọ́!

Èmi dúdú mo sì ní ẹwà.
    Ẹ̀yin ọmọbìnrin Jerusalẹmu
    dúdú bí àgọ́ Kedari,
    bí aṣọ títa ti Solomoni
Má ṣe wò mí nítorí wí pé mo dúdú,
    nítorí oòrùn mú mi dúdú,
ọmọkùnrin ìyá mi bínú sí mi
    ó sì fi mí ṣe olùtọ́jú ọgbà àjàrà;
    ọgbà àjàrà tèmi ni èmi kò tọ́jú.
Wí fún mi, ìwọ ẹni tí ọkàn mí fẹ́,
    níbo ni ìwọ ń da agbo ẹran lọ.
Níbi tí ìwọ mú agbo ẹran rẹ sinmi ní ọ̀sán,
    kí ni ìdí tí èmi yóò fi jẹ́ obìnrin asán
ní ẹ̀bá agbo ẹran àwọn ọ̀rẹ́ rẹ.

Ọ̀rẹ́

Bí ìwọ kò bá mọ̀,
    ìwọ arẹwà jùlọ nínú àwọn obìnrin.
Bá ọ̀nà tí agbo ẹran rìn lọ,
    kí o sì bọ́ àwọn ọmọ ewúrẹ́ rẹ.
Ní ẹ̀bá àgọ́ àwọn olùṣọ́-àgùntàn.

Olùfẹ́

Olùfẹ́ mi,
    mo fi ọ́ wé ẹṣin mi nínú kẹ̀kẹ́ Farao.
10 Ẹ̀rẹ̀kẹ́ rẹ dára ní ohun ọ̀ṣọ́,
    ọrùn rẹ sì yẹ ọ̀ṣọ́ ìlẹ̀kẹ̀
11 A ó fi wúrà ṣe òrùka etí fún ọ,
    a ó fi fàdákà ṣe ìlẹ̀kẹ̀.

Olólùfẹ́

12 Nígbà tí ọba wà ní orí ìjókòó rẹ̀,
    òróró ìkunra mi tú òórùn jáde.
13 Ìdì òjìá ni olùfẹ́ mi jẹ sí mi,
    òun ó sinmi lé àárín ọmú mi.
14 Bí ìdì ìtànná Henina ni olùfẹ́ mi rí sí mi
    láti inú ọgbà àjàrà ti En-Gedi.

Olólùfẹ́

15 Báwo ni o ti lẹ́wà tó, olólùfẹ́ mi!
    Háà, Báwo ni o ṣe lẹ́wà tó!
    Ìwọ ní ojú ẹyẹlé.

Olólùfẹ́

16 Báwo ni o ṣe dára tó, olùfẹ́ mi!
    Háà, Báwo ni o ṣe wu ni!
    Ibùsùn wa ní ìtura.

Olùfẹ́

17 Ìtànṣán ilé wa jẹ́ ti igi kedari
    ẹkẹ́ ilé wa jẹ́ ti igi firi.