La Bible du Semeur

Amos 8:1-14

La corbeille de fruits

1Voici encore ce que me fit voir le Seigneur, l’Eternel : il y avait une corbeille remplie de fruits mûrs comme à la fin de l’été. 2Il me dit : Que vois-tu, Amos ?

Et je lui répondis : Je vois une corbeille remplie de fruits mûrs comme à la fin de l’été.

Et l’Eternel me dit :

La fin est arrivée |pour Israël, mon peuple,

car désormais, |je ne lui laisserai plus rien passer.

3En ce jour-là, |les chants dans le palais |deviendront des lamentations8.3 les chants dans le palais … lamentations. Certains comprennent : les musiciens du palais (ou du Temple) se lamenteront.

– c’est là ce que déclare |le Seigneur, l’Eternel –

car les cadavres |seront nombreux |dans tous les lieux ; |on les jettera en silence8.3 Autre traduction : et on les jettera. Silence !.

Les trafiquants avides

4Ecoutez donc ceci, |vous, oppresseurs des indigents

qui voulez en finir |avec les pauvres du pays,

5oui, vous qui dites : |Quand la nouvelle lune |sera-t-elle passée,

pour que nous vendions notre blé ?

Quand le sabbat finira-t-il

pour que nous ouvrions |nos magasins de grains ?

Nous diminuerons la mesure,

nous en augmenterons le prix8.5 la mesure : en hébreu l’épha. le prix : en hébreu le sicle.,

et nous truquerons les balances8.5 Voir Lv 19.35-36 ; Dt 25.13-16 ; Pr 11.1 ; 16.11 ; 20.10, 23. |pour tromper les clients,

6puis nous achèterons les pauvres |pour de l’argent,

et l’indigent |pour une paire de sandales ;

nous vendrons même |jusqu’aux déchets du blé.

7L’Eternel l’a juré : |Aussi vrai que Jacob |est orgueilleux8.7 Remarque ironique qui contraste avec ce que dit l’Eternel en 4.2 et 6.8. Autres traductions : l’Eternel l’a juré par l’honneur de Jacob ou l’Eternel l’a juré par lui-même qui est la fierté de Jacob.,

jamais, je n’oublierai |aucune de leurs œuvres.

8A cause de cela, |le pays tremblera

et tous ses habitants |seront en deuil.

Le pays se soulèvera |dans sa totalité

comme le Nil en crue,

il sera agité, |et puis s’affaissera |comme le fleuve de l’Egypte.

Un jour de deuil

9En ce jour-là

– c’est là ce que déclare |le Seigneur, l’Eternel –

je ferai coucher le soleil |à l’heure de midi,

et, en plein jour, |je couvrirai la terre de ténèbres.

10Je changerai vos fêtes |en jours de deuil

et tous vos chants |en amères lamentations.

J’imposerai |un habit de toile de sac |à tous les habitants,

et leur ferai raser la tête.

J’infligerai à ce pays |une douleur aussi profonde

que lorsqu’on perd un fils unique ;

ce qui adviendra par la suite |ne sera que jour de malheur.

11Voici venir des jours

– c’est là ce que déclare |le Seigneur, l’Eternel –

où je répandrai la famine |dans le pays,

on aura faim et soif,

non pas de pain ou d’eau,

mais faim et soif d’entendre |les paroles de l’Eternel.

12Alors ils erreront |d’une mer jusqu’à l’autre

et puis du nord à l’est,

ils iront çà et là |pour rechercher |la parole de l’Eternel,

mais ils ne la trouveront pas.

13En ce jour-là, |les belles jeunes filles,

les jeunes hommes |dépériront de soif.

14Ceux qui prêtent serment |par l’idole coupable8.14 l’idole coupable. On peut aussi comprendre : le dieu Asham mentionné à Eléphantine sous le nom d’Asham-Béthel, ou encore la déesse Ashimah (voir 2 R 17.30). |de Samarie,

tous ceux qui disent : |« Vive ton dieu, ô Dan8.14 ton Dieu, ô Dan : voir 1 R 12.29-30.,

vive le culte8.14 le culte : en hébreu : la voie, c.-à-d. la pratique cultuelle. Certains y voient le titre d’une divinité connue à Ougarit : la puissance. En remplaçant une lettre du mot hébreu par une autre très ressemblante, on obtient : ton bien-aimé, ce qui pourrait encore être une manière de se référer à une divinité. |rendu à Beer-Sheva8.14 Voir 5.5 et note. »,

tomberont sans jamais se relever.

Akuapem Twi Contemporary Bible

Amos 8:1-14

Kɛntɛn A Aduaba A Abere Wɔ Mu

1Afei nea Otumfo Awurade yi kyerɛɛ me ni: kɛntɛn a aduaba a abere wɔ mu. 2Obisae se, “Dɛn na wuhu, Amos?”

Mibuae se, “Kɛntɛn a wɔde nnuaba a abere ahyɛ no ma.”

Na Awurade ka kyerɛɛ me se, “Me nkurɔfo Israelfo bere no aso; meremfa wɔn ho nkyɛ wɔn bio.”

3Sɛnea Otumfo Awurade se ni, “Saa da no, hyiadan nnwonto bɛdan agyaadwotwa. Wɔbɛbɔ afunu bebree apete baabiara! Enti yɛ komm!”

4Muntie saa asɛm yi, mo a mutiatia mmɔborɔfo so,

na mopam ahiafo fi wɔn asase so,

5na moka se,

“Bere bɛn na ɔsram foforo betwa mu

ama yɛatɔn aduan,

na Homeda bɛba awiei

ama yɛadi awi gua?”

Sɛ mobɛhyɛ susukoraa mu

na moatoto ɔbo so

na mode nsania a wɔamia mu asisi atɔfo,

6na mode dwetɛ atɔ ahiafo

na mmɔborɔfo nso moatɔn wɔn agye mpaboa,

na moapra awi ase afra awi mu atɔn.

7Awurade de Yakob ahohoahoa aka ntam se: “Me werɛ remfi biribiara a wɔayɛ da.

8“Asase renwosow wɔ nea asi yi ho ana,

na wɔn a wɔte mu nyinaa rentwa adwo ana?

Asase no nyinaa bɛma ne ho so te sɛ Nil8.8 Yiri tɛnn te se Nil: Osu a ɛtɔ bere ano bere ano wɔ Etiopia no ma Asubɔnten Nil a ɛwɔ Misraim yiri bu fa so bɛyɛ anammɔn 25 ma ne subon no yɛ ma. Nsuyiri yi soa dɔte pa kogu asase no so.

ebubu afa so, na asan atwe bio

te sɛ Misraim asubɔnten.”

9Sɛnea Otumfo Awurade se ni,

“Saa da no, mɛma owia atɔ owigyinae,

na mama sum aduru asase so awia ketee.

10Mɛdan mo nyamesom aponto ama ayɛ awerɛhowdi

na mo nnwonto nyinaa adan osu.

Mɛma mo nyinaa afura atweaatam

na mayi mo tinwi.

Mɛyɛ saa da no te sɛ ɔba koro ho awerɛhowdida

na awiei no ayɛ sɛ da a ɛyɛ nwen.

11“Nna no reba” sɛnea Otumfo Awurade se ni,

“Mɛma ɔkɔm aba asase no so,

ɛnyɛ aduankɔm anaa osukɔm,

na mmom, Awurade asɛm ho kɔm.

12Nnipa bɛtɔ ntintan akyinkyin afi po so akɔ po so,

na wɔakyinkyin afi atifi fam akɔ apuei fam,

sɛ wɔrekɔhwehwɛ Awurade asɛm,

nanso wɔrenhu.

13“Na saa da no

“mmabaa ahoɔfɛfo ne mmarimaa ahoɔdenfo

bɛtotɔ beraw esiane osukɔm nti.

14Wɔn a wɔde Samaria aniwu abosom ka ntam,

anaa wɔde Dan ne Beer-Seba abosom ka ntam no,

wɔbɛhwehwe ase na wɔrensɔre bio.”